Publié le 26/08/2017

Les échanges effectués par les sociétés résidentes ont engendré un niveau de déficit dépassant 10,8 Milliards de dinars

La Banque Centrale a annoncé, dans un rapport sur les échanges commerciaux, que les échanges effectués par les sociétés résidentes (selon l’optique change) ont engendré un niveau de déficit dépassant 10,8 Milliards de dinars au cours du 1 er semestre de l’année 2017
Les échanges effectués par les sociétés résidentes ont engendré un niveau de déficit dépassant 10,8 Milliards de dinars

Selon la Banque Centrale, « une mise en œuvre de la stratégie visant la promotion des exportations effectuées par les sociétés résidentes, qui se traduisent par un impact direct sur le niveau des avoirs en devises, doit se poursuivre et s’accompagner par des mesures efficaces visant la maitrise des importations, notamment, celles débridées et non-essentielles (sous franchise, non conformes aux normes techniques et sanitaires...) »

Le même document annonce que « la part des exportations des non-résidents demeure toujours supérieure à celle des ventes des résidents (60%/40%) » tandis que la part des importations des résidents est prépondérante (72%).

La banque centrale rappelle dans son document que le déficit commercial s’est aggravé de 1,5 milliard de Dinars (+24,9%), durant le 1 er semestre de 2017.

 

Commentaires



blog comments powered by Disqus